Des femmes au Panthéon !

« Aux grands hommes la Patrie reconnaissante »

C’est une question à l’ordre du jour.  Marion VAN RENTERGHEM la pose dans le numéro  du journal Le Monde du 22 avril. 2013

Il est  en effet de plus en plus question de faire entrer des « personnalités » nouvelles au Panthéon.

Par un décret du 4 avril 1791 l’Assemblée constituante de 1789 décide d’utiliser l’édifice (à l’origine une église dédiée à Sainte Geneviève par Louis XV) qui vient d’être achevé, et n’est pas encore consacré comme église, afin qu’il serve de Nécropole aux personnalités exceptionnelles qui contribueront à la grandeur de la France.

Depuis cette date  parmi les quelques soixante-quinze Panthéonisés, seules deux femmes ont été  choisies: Sophie Berthelot, chimiste comme son mari et Marie Curie, lauréate de deux prix Nobel.

Nous pouvons peut-être souffler quelques idées pour faire avancer la #parité dans ce lieu :

En 2002 une exposition D comme découvreuses s’est tenue au Panthéon, à l’occasion de la journée internationale des droits des  femmes. Y étaient mise en avant les noms de Hildegarde de Bingen,  Sophie Germain, Grace Hopper, Marie Curie, Rita Levi-Montalcini

En 2008, la Ville de Paris, en lien avec les Monuments nationaux, affiche neuf grandes figures historiques sur la façade du Panthéon:: outre Marie Curie, on trouvait Olympe de Gouges, Simone de Beauvoir, Charlotte Delbo, Solitude, Colette, Maria Deraismes, Louise Michel, George Sand

Nous pourrions rajouter à cette liste Marie Reynoard, Suzanne Buisson, résistantes et figures Grenobloises. Marie Laurencin  et Jacqueline Marval , peintres… ;

Il faudra aussi, comme le suggère la journaliste -mais nous y avions également pensé -changer l’inscription sur le fronton. Que suggérer pour remplacer « aux grands hommes » ?