Les rendez-vous de l’Histoire

Comme chaque année, se déroule à Blois du 11 au 15 octobre, les Rendez-vous de l’Histoire.
Pour cette occasion le journal Libération a confié à des historiennes la rédaction du journal du jeudi 11 octobre, sous la direction de Michelle PERROT.

« Le mouvement de libération de la parole né il y a un an s’inscrit dans la longue lutte des femmes pour la libre disposition de leur corps, tout en étant inédit par sa propagation via les réseaux sociaux ». Michelle PERROT

Et le journal Le Monde publie l’appel des historiennes : « Mettons fin à la domination masculine en histoire ».

Au menu de cette Édition des Rendez-vous de Blois, » La puissance des images« , nous retenons deux moments :
> Comment dans la publicité l’image proposée des femmes est-elle un obstacle à l’égalité femmes –hommes ?
La publicité sous toutes ses formes met constamment en scène des représentations sexistes propres à reproduire et perpétuer les préjugés et à rendre difficile la patiente déconstruction des rôles genrés que la société patriarcale impose aux femmes et aux hommes, mais surtout aux femmes. Il apparaît indispensable au Collectif droits des femmes (CDDF) d’expliquer ces écueils notamment à un public lycéen.
-> Pourquoi une grande collecte sur les archives des femmes ? Carte blanche donnée aux Archives de France, avec les Archives nationales et Mnémosyne *
En 2017, Françoise THEBAUD, a proposé à la Ministre de la Culture d’organiser une grande collecte des archives des femmes, enjeu à la fois démocratique et patrimonial, car les archives manquent pour écrire l’histoire des femmes. Ce sont les enjeux liés à cette grande collecte initiée le 9 juin 2018 qui sont présentés.

L’association Mnémosyne, qui milite pour l’histoire des femmes et du genre, a obtenu pour la première fois en 2010 de pouvoir organiser une table ronde. Mais la grandeur symbolique, elle, ne se partage pas au salon et elle est indubitablement masculine, comme l’est emblématiquement et quasi systématiquement le Grand Prix des Rendez-vous de l’histoire de Blois (dix-huit hommes primés pour trois femmes, proportions comparables à celle du Prix du livre d’histoire du Sénat, quatorze hommes primés pour deux femmes). Le Monde du 10/10/2018