Origine

  •  Au moment des élections régionales en 1992 pour réagir contre la relégation dans laquelle les mettent leurs partis politiques, des femmes créent un groupe pluraliste : « le groupe des 29 », en regard des listes officielles de l’Isère qui comptent 29 noms…. Que des hommes ou presque. (Rappelons-nous, elles sont alors 5,8% à l’assemblée nationale )

  •  En 1997, ce groupe  de femmes politiques  auquel s’associe  des militantes associatives  fonde  l’Observatoire Isérois de la Parité entre les Femmes et les Hommes,   concrétise des réflexions et actions menées sur la parité, notamment en politique. Après un parcours informel il devient, en mars 2002, une association « loi 1901 ».

Les fondatrices
Elisabeth Fabre, adjointe au maire de (1971-1977), suppléante d’un sénateur (1974-1983)
Aline Haberer, Conseillère Régionale (1981-1985), (1988-1992)
Marie Céline Laubépin, conseillère municipale (1989-1995) et depuis 2001
Françoise Laurant, Adjointe au maire (1995-2001), Conseillère Régionale (1992-1998)
Françoise Paramelle, Adjointe au maire (1983-1995), conseillère Générale (1994-2001)
Brigitte Périllié,  Conseillère générale (2001-2015), maire de Vif (2001-2008), adjointe au maire (1977-1995),
Noèle Roy, conseillère régionale (1992-1998), conseillère municipale (1989-1995)
Odile Sicard, députée (1981-1988)

les actions à partir de sa création

L’OIP FH a fortement participé au débat sur le vote de la loi en 2000 sur l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats et fonctions électives ainsi que la loi sur la démocratie de proximité votée en 2001 qui favorise la participation des femmes aux mandats locaux.

Depuis 2002, l’OIP FH relance ses actions par l’examen des bilans sociaux des grands employeurs du département pour mettre en lumière la place des femmes dans les hiérarchies, mais aussi sur la situation des femmes par rapport à l’emploi en général et au chômage.

L’OIP FH devient un partenaire institutionnel tant dans la mise en œuvre de programmes d’égalité des chances de la politique de la ville de l’agglomération de Grenoble (PIC URBAN) que pour le Conseil Général de l’Isère (membre consultatif du Comité ad’hoc égalité des chances entre les femmes et les hommes)

L’OIP FH s’intéresse aussi a des thèmes comme la prévention des violences faites aux femmes, l’égalité domestique, etc…