Femmes, Migrations et la loi..

Selon un rapport de la Cimade les femmes représentent près de la moitié des migrants internationaux dans le monde, soit 95 millions ; elles représentent  près de 50% des migrants économiques et migrent souvent seules.

Elles sont fortement représentées dans la main-d’œuvre mondialisée et « délocalisée » des zones franches. En 2005, 47% des 17 millions de migrants africains étaient des femmes – contre 43% en 1960 – cette augmentation étant particulièrement marquée dans les sous-régions de l’Afrique de l’Est et de l’Ouest.

Si les migrations constituent une opportunité pour certaines, la majorité d’entre elles ne jouissent pas du respect de leurs droits, notamment dans les secteurs de l’emploi.

Sur 40 millions de personnes actuellement réfugiées à la suite d’un conflit armé ou de violations massives des droits humains, 75% sont des femmes ou des enfants.

La loi « Asile et Immigration », actuellement discutée à l’Assemblée Nationale sera-t-elle  une plus grande protectrice de leurs droits ? Selon Geneviève Jacques présidente de la Cimade : « Non seulement on constate une restriction drastique des droits des personnes étrangères, mais aussi une volonté assumée de durcir les mesures répressives pour contrôler, trier et expulser les migrants décrétés « non accueillables» »  (*)

 (* )Retrouver ici l’intégralité de son interview.